EDEN: l'I.S.C. recrute

EDEN:ISC -Green Tonbo- Le Green Tonbo²

« Embrasser le monde d’un simple regard. »        

 -Sarutahiko, Kami de la Terre –

 

Envergure / Poids : 1m50 / 100 kg

Armement : sans

Autonomie : 200 jours

Date de mise en service : Année 0 de l’avènement de l’Ordre Céleste.

En direct de l'antre de TABAN Miniatures, voici une nouvelle recrue pour l' I.S.C., l'énigmatique faction d' "EDEN : Survivre à l'Apocalypse", la pépite du jeu d'escarmouche Post-Apocalyptique. Un nouveau drone qui nous rappelle que -Voir c'est Savoir- et que -Savoir , c'est Pouvoir-. Bref, voici de quoi changer nos stratégies et donner du fil à retordre aux gangers qui avaient fait de l' I.S.C. leur meilleur ennemi. Je vous laisse avec Juggerqui nous en dit plus sur le Green Tonbo.

Zolthaar de Rhuys

 

Dans un monde aussi hostile que celui qui fut enfanté par l’Apocalypse, les dangers sont légions et la mort peut revêtir bien des visages. Qu’il s’agisse de bêtes monstrueuses engendrées par les radiations ou de gangers fous et avides de carnages, ce monde recèle de nombreuses menaces. Pourtant, le plus grand péril ne vient pas des créatures vivantes qui luttent pour leur survie mais bien de l’environnement lui-même.

Lors de ses premières expéditions, l’ISC réalisa que, sur cette terre, le climat et la géographie étaient devenus de véritables ennemis, aussi implacables que meurtriers. De nombreux drones de reconnaissance furent perdus à cause de terrains instables, de marais corrosifs ou d’autres causes liées à la topographie. Devant ce constat, il devint rapidement nécessaire de concevoir un drone volant qui s’affranchirait de ce genre d’écueils. Ainsi débuta le programme Tonbo.

Dicté par la nécessité, le développement de ce drone fut extrêmement rapide, les données définissant le besoin étant on ne peut plus claires. Il fallait que cette machine soit peu coûteuse, capable de couvrir de grandes distances, de surveiller d’importantes étendues ou de rester stationnaire pour des observations de longue durée. 

Le résultat de ces études fut un drone petit et véloce, équipé de deux moteurs à poussée verticale et de systèmes optiques de pointe. Cependant, le respect des performances souhaitées se fit au dépend de l’autonomie du Tonbo.

A mesure que le cercle d’exploration s’agrandissait et que les heures de vol s’accumulaient, la probabilité de perdre l’un de ces équipements augmentait. Afin de protéger certains secrets, l’ISC décida de doter le Tonbo d’un dispositif permettant d’emballer sa cellule énergétique et d’aboutir à son autodestruction.

Dans les années qui suivirent, les rencontres avec des formes de vies extrêmement hostiles transformèrent ce système de sûreté en une arme de dernière nécessité. Ces escarmouches répétées firent également évoluer le rôle de ce petit drone. En effet, son point de vue stratégique sur le champ de bataille, allié un logiciel d’analyse tactique, permettent désormais à la « libellule » de contrer les meilleures stratégies ennemies.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site